Théories

cellule_com.jpg
oeil_trou_noir.jpg

Cinq
Théories
qui aboutissentà une cosmologie du vivant                            

                                                                

Les schémas de la matière, régis par les lois de la physique sont le reflets de schémas mentaux régis par le psychisme et ils sont pilotés par une conscience biologique.

1. L'être est un transducteur d’énergie qui propulse ses désirs  dans la matière. 

Des processus biologiques convertissent l'énergie, modélisent et actualisent l'information. Des images internes induisent des formes.

Implication cosmologique :

l'Univers objectif est le résultat final d'images internes où l'instant présent est l'état limite de la matière.

2. La cellule est l'interface du vide quantique et d’une réalité pondérable manifestée.

Des champs psychiques informationnels sont aux niveaux quantique

des structures dynamiques qui gèrent la matière physique.

3. La cellule est une unité de conscience biologique autonome.

La cellule se comporte de manière analogue à un cristal piézo-électrique,, elle traduit des vibrations mécaniques en phénomènes électriques.

La cellule peut transformer une vibration en un vécu significatif.

Des processus biologiques transforment les molécules en expériences. Implication cosmologique :

Les cellules forment la matière physique. Le corps est tramés dans un substratum d'ondes électromagnétiques constitué par la superposition d'un champ magnétique et d'un champ électrique associé.

En localisant la connaissance dans la cellule, la psychobiologie quantique conçoit le modèle d’un Univers organique conscient.

4. Il existe une relation entre la gravitation et le psychisme.

Les systèmes vivants sont dotés d’un psychisme qui leur permet d'être actifs dans les deux domaines :de la potentialité et de la manifestation.

Le soi intérieur projette son énergie psychique qui fusionne dans une forme.

Implication cosmologique :

l'Univers est une réalité psychologique dans laquelle l'objectivité est le résultat d'une créativité psychologique, ceci implique une relation entre la gravitation et le psychisme.

Si la pomme tombe c'est parce qu'elle le désire ardemment, elle ne subit pas la gravité, elle utilise la gravité. pour tomber, libérer l'arbre de son fruit et  l'information engrammée dans le pépin, image interne, potentialité du pommier.

5. Il n'y a pas de force externe mais une intention interne.

L’évolution de toute entité est la résultante d'un jeu entre ses potentialités internes  [images internes] et les opportunités externes  [expériences] :

La pomme a le désir de tomber, elle rencontre l’expérience              (l’opportunité ) de la gravité et elle tombe.  

Les sens sont les voies de la création grâce auxquelles l’idée est projetée dans la manifestation matérielle :

La pomme a le désir de tomber, l’idée de tomber est projetée dans la manifestation matérielle, la pomme produit l’expérience de la gravité qui la fait tomber.

Let’s Work Together

48 rue de Paradis 75010 Paris

+ 33 1 48 24 06 58

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
Thanks for submitting!